Une période magique pour dire stop au plastique

10/12/20

Ce merveilleux moment de l’année est enfin là… Et si on apprenait à en profiter autrement ? Les fêtes de fin d’année, comme d’autres événements en règle générale, sont souvent synonymes de gaspillage, de consommation d’énergie démesurée, de montagnes de déchets supplémentaires… Cette année, Surfrider Europe souhaite mettre en avant le fait que les moments de fête peuvent rimer avec protection de l’Océan et qu’il est tout à fait possible de profiter de cette belle période tout en faisant attention à ce qui nous entoure.  


Des gestes simples pour de beaux moments 


Nous en avons la certitude, l’événement sera d’autant plus réussi s’il est responsable ! Alors comment faire ? Faire au plus simple. Commencer par minimiser le plastique et les emballages dans la décoration et dans les cadeaux en les remplaçant par des objets fait maison ou de seconde main, réduire le gaspillage alimentaire en n’achetant que ce dont on a besoin, faire attention à sa consommation d’énergie… La simplicité est parfois tout ce qui nous manque pour créer de beaux instants de partage.   

Pour l’occasion, Opi Kaur, fondatrice et directrice artistique de Open the Door Events, a partagé avec l’association ses précieux conseils en la matière. Depuis 2015, elle imagine, créé et met en place des événements éco-responsables pour ses nombreux clients. Sa spécialité : les mariages ! Oui, profiter de ce moment un peu spécial pour faire un geste pour l’environnement, c’est possible. Opi nous explique comment… 




Peux-tu nous en dire plus sur toi et ton entreprise ? 

Je m’appelle Opi, je suis la fondatrice d’Open the Door Events où nous créons des mariages éco-responsables depuis 2015. En réalité, je ne pensais pas monter une entreprise d’événements responsables au départ, c’est juste venu naturellement. Je suis plutôt minimaliste dans ma vie de tous les jours, et lorsque j’ai commencé à créer mes premiers événements, j’ai vite réalisé les quantités de déchets que cela pouvait générer. Ça m’a beaucoup surpris. J’ai remarqué que beaucoup de fournisseurs continuaient à utiliser du plastique à la place d’objets réutilisables, que les couples achetaient ces énormes gâteaux de mariage pour finalement en jeter la moitié... Alors j’ai commencé à essayer de penser différemment et réduire le plus possible les déchets lorsque j’imaginais mes mariages.  

 

Penses-tu que les événements éco-responsables vont devenir un standard ou alors ça restera un marché de niche ? Comment imagines-tu le futur de ce marché, en prenant en compte la crise environnementale à laquelle nous faisons face actuellement ? 

Pour moi c’est indispensable que ça devienne un standard. D’ailleurs ça va plutôt dans ce sens, il y a de plus en plus d’organisateurs d’événements éco-responsables, alors qu’au début ils étaient peut-être un ou deux dans le monde entier. Je pense vraiment que ça doit, et que ça va devenir la norme


Quels sont tes conseils pour faire preuve de créativité de manière éco-responsable ?  

Dans tous mes événements, mon inspiration vient de la nature, des saisons. J’essaye de passer au moins une heure dehors chaque jour, regarder les saisons qui passent, les couleurs qui changent. C’est ma plus grande inspiration et la base de tous mes événements, tout comme les couples et leur relation bien sûr.  

Ensuite, une grande partie de la réussite de mes événements dépend du choix du lieu, j’essaye toujours de trouver un endroit naturellement beau, où nous n’aurons pas besoin d’ajouter trop de décorations. La décoration florale, par exemple, a un impact étonnamment très négatif sur l’environnement, notamment à cause de toute la mousse utilisée pour créer les arrangements et de l’expédition de fleurs exotiques. C’est important de choisir des fleuristes qui s’approvisionnent de façon éthique et locale. Nous testons aussi en ce moment une nouvelle mousse biodégradable dans nos arrangements. Nous favorisons les plantes à la place des fleurs et les louons même parfois dans des serres. J’encourage les mariés à ramener les fleurs chez eux après le mariage, même si elles sont séchées.  

Nous faisons aussi très attention à l’éclairage, c’est un élément important pour créer une ambiance agréable dans un mariage. Nous utilisons toujours des éclairages à LEDs qui consomment moins d’énergie ainsi que des bougies naturelles.  

Enfin, pour le service, j’utilise toujours des chaises et des tables en bois, des meubles de bonne qualité qui peuvent être loués ou réutilisés. Lorsque nous devons acheter, nous nous assurons toujours que les clients pourront les ramener chez eux ou qu’ils pourront être réutilisés pour un autre événement. Nous essayons toujours de prioriser la location mais lorsque nous achetons, nous choisissons des produits écologiques et éthiques.  


Et pour la nourriture, comment gères-tu le gaspillage pendant les événements ? 

Premièrement, je fais toujours appel à des producteurs qui produisent localement et proposent du poisson ou de la viande sauvages et durables. Nous créons toujours des menus où nous essayons de réduire au maximum les déchets alimentaires. Nous avons réalisé que lorsque nous proposons des buffets, il y avait beaucoup moins de pertes qu’avec des plats individuels parce que les invités ne prennent que ce dont ils ont envie. Nous travaillons aussi avec des banques alimentaires à qui nous donnons les restes de nourriture. Beaucoup de mes clients viennent d’un peu partout dans le monde, le mariage se déroule donc souvent sur 2 ou 3 jours, alors tout ce qui n’est pas mangé le premier soir est presque toujours fini les jours qui suivent. Les mariés eux-mêmes préfèrent ne pas avoir de gaspillage.  

Nous préférons toujours la qualité des produits car lorsqu’on achète quelque chose de bonne qualité, on en prend souvent plus soin, c’est pareil avec la nourriture. Ils ne veulent pas jeter des bons produits. Nous n’avons donc que très peu de restes car nous essayons vraiment de faire juste les bonnes quantités. Lorsqu’il y en a, nous avons toujours des boites prévues pour que les invités puissent rentrer chez eux avec une part de dessert par exemple. 


Rendez-vous sur le compte Instagram de Surfrider Europe pour voir l’interview complète ainsi que les conseils d’Opi pour des fêtes de fin d’année éco-responsables


L’Océan a toujours besoin d’un coup de pouce, aidons-le en faisant en sorte que nos moments de convivialité et de partage ne viennent pas l’abîmer un peu plus. N’oublions pas, c’est le moment le plus magique de l’année pour réduire ses déchets et mettre un terme au plastique ! 


Découvrez tous nos conseils ici et partagez les vôtres sur nos réseaux sociaux avec #breaktheplasticwave  

Articles similaires

27/11/20

Green Friday : et si on disait stop à la surconsommation ?

Le Black Friday, événement commercial venu des États-Unis, a traversé il y a quelques années l’Atl...

lire l'article
30/10/20

Une vie d'activisme pour protéger un paradis menacé

Inside #9 Jerry est responsable de l'antenne bénévole Surfrider Guadeloupe au sein de laquelle il agit...

lire l'article

nos valeurs

PASSION

La passion des océans, du littoral et des plaisirs qu’ils procurent anime toute personne qui porte Surfrider et guide l’action de l’organisation.

PARTAGE

Surfrider s’ancre dans la valeur du partage et de la participation par l’inclusion et la diversité.

RESPECT

Surfrider recherche une relation harmonieuse entre l’humain et la nature.