Comment gérer l'éco-anxiété ?

10/03/22

« L’eau monte », « Notre maison brûle », comment gérer toutes ces mauvaises nouvelles dans un climat anxiogène ?

Plus d’une semaine après la sortie du dernier rapport du GIEC, et malgré sa faible médiatisation, si tu es sensible aux sujets environnementaux, tu te sens peut-être submergé par toutes ces informations négatives qui déferlent. Ce sentiment de détresse face au changement climatique qui affecte notre santé mentale porte un nom : l’éco-anxiété ou la solastalgie.





L’INJUSTICE DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Comme les dernières études le montrent, les personnes les plus impactées par les effets du changement climatique sont celles qui sont déjà le plus vulnérable. Cela inclut les communautés indigènes, les enfants et les personnes âgées, les populations les plus pauvres ou encore celles vivant sur des îles ou les zones côtières. Plus simplement : les moins responsables et ceux disposant du moins de ressources seront les premiers impactés.

Beaucoup de sentiments se mélangent lorsque l’on parle d’éco-anxiété, la frustration, la colère, la peur ou encore la tristesse et l’injustice. Comment ne pas se sentir impuissant face au colossal changement climatique ?

Cet état anxieux est de plus en plus présent au sein de nos sociétés et notamment chez les jeunes qui voient leur futur devenir encore plus incertain. Pourtant toutes ces étapes de questionnement sont nécessaires pour mieux repenser notre mode de vie.

Le changement apparaît comme indispensable et il peut être difficile de savoir par où commencer. Aucun changement aussi petit soit-il n’est vain, mais des changements systémiques à l’échelle des gouvernements et des industries sont nécessaires pour obtenir une transformation à la hauteur de la menace du changement climatique.


PLACE À L’ACTION

Les politiques de ces dernières années en termes d’action, ou inaction, écologique ont considérablement renforcé cet état anxieux. On observe une sur-responsabilisation du citoyen qui peut se retrouver démuni face à tout ce poids qui pèse sur ses épaules.

Les adaptations dans nos comportements font partie de la solution et se pensent en complément d’actions plus globales. Elles apportent, à leur hauteur, une part de changement indispensable pour diminuer les effets néfastes du réchauffement climatique. A l’image de l’effet colibri, l’action est toujours plus efficace que l’inaction, le déni ou la résignation.

Trois leviers d’action se dessinent pour s’adapter au mieux :

- S’éduquer sur le changement climatique pour le comprendre au mieux et dans sa globalité pour ensuite avoir les outils nécessaires pour adapter ses comportements.

- Nourrir la recherche scientifique, grâce à des témoignages pour de la récolte de données qui viendra nourrir l’expertise sur le sujet.

- Faire pression sur les institutions publiques, politiques et les industriels pour qu’ils changent les législations ou leurs modes de productions pour respecter les engagements limitant le réchauffement climatique et ses effets.




L’ECO EMPATHIE

Cette réponse émotionnelle a du sens, la partager avec d’autres personnes peut aider à mieux gérer la charge qu’elle implique. La démocratisation de ce sentiment montre bien l’essor des problématiques environnementales dans les sujets courants, mettant en lumière tous les enjeux qui y sont liés.

Sur une note plus positive, être inquiet dans un tel contexte est normal et de telles préoccupations révèlent finalement de nombreuses qualités individuelles comme une forte empathie. Faire attention à ce qui nous entoure, être sensible au bien-être et la bonne santé de notre environnement génère des sentiments divers, et il est possible ensuite de les utiliser pour créer des actions qui ont du sens et un impact positif.

Parce que chaque action compte, pour une transition vers des habitudes plus respectueuses de l’environnement et de l’Océan tu peux suivre nos conseils pour s’engager vers un mode de vie zéro déchet avec #LesSamediDéfis.

Des actions plus globales sont possibles, pour cela à travers notre plateforme Ask For Change, nous vous proposons d’interpeller des acteurs institutionnels ou industriels pour exiger des changements. https://askforchange.surfrider.eu/

Articles similaires

15/03/22

Look Up : les antennes Surfrider se mobilisent pour le climat

Le rendez-vous était donné à travers la France, ce samedi 12 mars, pour dénoncer l’urgence climatiq...

lire l'article
12/01/22

Surfrider Europe labellisée « Positive Workplace » pour sa politique RSO

Au-delà des valeurs et des missions de Surfrider connues du grand public, Surfrider Europe ce sont aussi...

lire l'article

nos valeurs

PASSION

La passion des océans, du littoral et des plaisirs qu’ils procurent anime toute personne qui porte Surfrider et guide l’action de l’organisation.

PARTAGE

Surfrider s’ancre dans la valeur du partage et de la participation par l’inclusion et la diversité.

RESPECT

Surfrider recherche une relation harmonieuse entre l’humain et la nature.