Changement climatique et risques côtiers : des enjeux intimement liés

23/07/19

Aujourd’hui encore, l’Europe connait ses plus grandes hausses de températures. Des élévations exceptionnelles puisque la barre des 45°c historique a été franchie sur le territoire métropolitain français. Ces variations sont dues au réchauffement climatique global qui pourrait augmenter d’au moins 1,5°c en moyenne selon l’IPCC. Le réchauffement climatique que l’on connait actuellement induit l’intensification des phénomènes extrêmes. Des tempêtes plus violentes et plus fréquentes, des aléas naturels de plus grande ampleur.

Une exposition accrue aux risques d’érosion, submersion marine et montée des eaux

Ce sont plus d’un quart des côtes européennes qui sont touchées par l’érosion. Les risques côtiers comprenant l’érosion et la montée des eaux verront aussi l’intensification de ses aléas s’accroître fortement à cause du changement climatique. C’est le cas de l’exemple en France où les tempêtes hivernales ont fait perdre une vingtaine de mètres en quelques jours aux plages girondines. Des événements qui seront désormais plus fréquents et qui vont naturellement augmenter l’action mécanique des vagues qui est à l’origine de l’érosion.

Comprendre l’effet d’érosion



L’activité humaine comme facteur déterminant

De manière générale, la démographie sur les littoraux européens est en forte augmentation. C’est le cas notamment en France avec un accroissement de +17% entre 2010 et 2040 soit près de 4 millions d’habitants (Insee). Ces renforcements démographiques sur les littoraux amplifient les facteurs d’enjeux et donc de risques. (Voir illustration)

L’activité humaine comme l’urbanisation notamment, est la principale cause de l’accélération de l’érosion. La gestion des risques côtiers est donc un enjeu primordial et est axée sur quatre stratégies.

L’accommodation ou le renforcement de processus naturels qui consiste à végétaliser une dune ou installer des barrières en bois pour booster et accompagner le processus naturel.

La surveillance passive qui est pour la plupart du temps effectuée sur les sites où les enjeux sont moindres. Elle permet de mesurer régulièrement le trait de côte.

La relocalisation ou le repli stratégique, le dernier recours face à l’avancée de la mer, une relocalisation des biens vers l’intérieur des terres. Une solution qui est de plus en plus utilisée soit en prévention pour recréer une zone naturelle qui fera office de zone tampon, soit car c’est la dernière solution avant une catastrophe.

La lutte active qui reste malgré tout la stratégie la plus utilisée à ce jour par la création d’ouvrages en dur comme des digues. Cependant cette lutte reste très défavorable à l’environnement. Il est donc préférable de privilégier les stratégies d’accommodation.

Surfrider Europe a recensé à ce jour sur l'ensemble du territoire français, et prochainement à l'échelle européenne, les sites où enjeux humains, économiques, environnementaux, patrimoniaux et sociétaux sont concernés. 


Découvrir la carte érosion



Appel à témoignages

En tant qu’ONG engagée dans des actions de concertations, de plaidoyer, de lobbying et dans la volonté de vouloir contrer les effets nuisibles à la préservation des littoraux, Surfrider Europe fait appel à votre implication. Afin d’enrichir une base de données nécessaire à l’illustration des effets d’érosion, nous vous sollicitons pour nous transmettre tout témoignages, documents ou archives suivants :

Situation d’exposition aux risques de submersion marine et/ou d’érosion ou ayant subi des catastrophes avec une possible relocalisation dans les années à venir.

Associations ou collectivités possédant un bien patrimonial fort en danger (monument de la seconde guerre mondiale, lieu de culte, biens communs, bâtisse historique).

Toutes personnes possédant des photos historiques avec une possibilité de faire un comparatif avant/après démontrant un territoire marqué fortement par l’érosion, des aménagements ou luttes actives réalisés pour contrer l’érosion en comparaison avec le passé vierge de tout aménagement humain.


Témoigner

Articles similaires

08/10/19

Le conseil d'administration en première ligne dans les positionnements de Surfrider Europe

Inside #6 Jacques Bell est l'un des membres du Conseil d'administration de Surfrider Europe. Ces femmes e...

lire l'article
15/07/19

L’été pour revoir ces gestes simples et basiques

Quelle meilleure saison que l’été pour jouir de l’air frais de l’océan aussi bien en famille, en...

lire l'article

nos valeurs

PASSION

La passion des océans, du littoral et des plaisirs qu’ils procurent anime toute personne qui porte Surfrider et guide l’action de l’organisation.

PARTAGE

Surfrider s’ancre dans la valeur du partage et de la participation par l’inclusion et la diversité.

RESPECT

Surfrider recherche une relation harmonieuse entre l’humain et la nature.