World Refill Day : passons au réemploi pour stopper le plastique !

16/06/21

Alors que notre dépendance au plastique est hors de contrôle et que l'utilisation du plastique à usage unique ne cesse d’augmenter, a lieu, ce mercredi 16 juin 2021, le World Refill Day. Journée mondiale conçue dans le but de normaliser le remplissage et le réemploi plutôt que les emballages plastiques à usage unique, elle est portée par les ONGs du mouvement européen #WeChooseReuse, dont Surfrider Foundation Europe fait partie, afin de réduire la pollution plastique.  


Le World Refill Day : réduire, remployer, remplir, recommencer

En cette journée d’engagement pour le réemploi dans le cadre de la campagne #WeChooseReuse, les ONGs de la coalition Break Free From Plastic (BFFP) invitent citoyens, acteurs économiques et politiques à s'engager en faveur d’un modèle de consommation et de production plus durable : le réemploi.

Si les membres de BFFP ont œuvré pour l’adoption de la directive européenne sur les plastiques à usage unique en 2019, leur combat ne s’arrête pas là. Un nouveau cadre législatif n’est pas suffisant pour sortir du modèle du tout jetable : il faut également apporter les moyens de ce changement par des solutions concrètes, efficaces et durables que sont les emballages réemployables. En réduisant la production, en optimisant leur durée d’utilisation par leur re-remplissage et en prévoyant une gestion de leur fin de vie, ces emballages permettent d’éviter la création de déchets liée aux emballages jetables. Pour accompagner ces emballages réemployables et leur circulation entre les consommateurs, les producteurs et les revendeurs, un système de consigne doit être développé. #WechooseReuse invite donc à intégrer le réemploi dans le quotidien de chacun par l’utilisation de contenants réemployables chez soi, l’usage d’une gourde pouvant être remplie dans les différentes fontaines ou points d’eau potable, le choix de restaurants engagés proposant un système de consigne pour la vente à emporter... 


Consigne et remploi pour prévenir la pollution : un système à renforcer en Europe !

Les emballages alimentaires, de boissons et autres produits à usage unique, représentent près de 65% des déchets retrouvés sur les plages et sont une cause majeure de pollution plastique. Pour la réduire, il faut agir à la source en diminuant directement la production et la consommation de tels emballages : combinés à un système de consigne, le réemploi et la recharge de contenants s’imposent comme une solution aux multiples bénéfices.

Leurs avantages environnementaux sont, d’abord, indéniables : si le recyclage des contenants collectés permet de réduire l’apport de matière première vierge dans de nouveaux produits, leur réemploi évite la production-même de ces nouveaux produits et, ainsi, l’extraction de ressources naturelles. En limitant de la sorte la production de contenants, les déchets impactant la biodiversité seront largement réduits. Ainsi, la mise en place d’un système de consigne à Hawaï a permis, en deux ans seulement, de diminuer de moitié les déchets de type bouteilles sur les plages de l’île.



Ce système s’avère d'ailleurs particulièrement efficace dans la mesure où les consommateurs se font rembourser une part du prix de leur emballage, en le ramenant au point de collecte. Ils sont alors économiquement gagnants, à l’instar des producteurs (voyant leurs coûts de production liés à l’emballage réduits) et des collectivités dont les frais de gestion des déchets diminuent. Au-delà des bénéfices environnementaux et économiques, #WeChooseReuse souligne également les vertus sociales d’un tel système : en encourageant les citoyens, entreprises et collectivités à participer activement à la réduction des déchets sur leur environnement proche, la consigne crée une dynamique territoriale nouvelle et particulièrement attractive (croissance verte, création d’emplois locaux).

Souvent accompagnée de la standardisation des contenants et d’autres initiatives encourageant le remplissage (offres de bons de réductions, de remise pour les cafés ou de repas à emporter), ces solutions sont plus écologiques, plus économiques, mais également compatibles avec les exigences sanitaires. Surfrider Europe appelle, dès lors, au développement et au renforcement de la consigne pour réemploi en Europe. Déjà présente et efficace dans de nombreux pays européens (Allemagne, Danemark), elle est actuellement en discussion en France dans le cadre du Projet de loi Climat, en Espagne dans le cadre du Projet de loi Déchet transposant les directives déchets et plastique, ou encore en Italie.


Vous aussi, agissez à votre échelle !  

Sans attendre que des décisions politiques soient prises, vous pouvez agir, en tant que citoyen, en passant dès maintenant au réemploi ! Vous pourrez retrouver quelques astuces indispensables pour, à votre échelle, éviter les emballages polluants dans Le Guide Sans Plastique #3 “Savourer un déjeuner en plein air”. Aussi, télécharger gratuitement l’application Refill vous aidera à trouver un endroit où manger, boire ou acheter des produits avec moins de plastique et d’emballages... Toutes les clefs sont ainsi dans vos mains pour, en contribuant au réemploi et à la consigne, prévenir la pollution plastique de l’Océan !   

Articles similaires

25/05/21

Protéger la côte en sauvegardant les vagues : le cas des Açores

Surf et protection de l'Océan sont indéniablement liés. Née d’un groupe de surfeurs, Surfrider Euro...

lire l'article
19/05/21

Projet d’un bâtiment d’habitation à Valras-Plage : le littoral en danger

Alors même que la nouvelle stratégie d’adaptation au changement climatique pour faire face aux risque...

lire l'article

nos valeurs

PASSION

La passion des océans, du littoral et des plaisirs qu’ils procurent anime toute personne qui porte Surfrider et guide l’action de l’organisation.

PARTAGE

Surfrider s’ancre dans la valeur du partage et de la participation par l’inclusion et la diversité.

RESPECT

Surfrider recherche une relation harmonieuse entre l’humain et la nature.