World Refill Day : la consigne pour réduire la pollution plastique

16/06/22

Le 16 juin est la journée internationale de la recharge (« World Refill day ») : en ce jour le réemploi, la recharge et le remplissage sont à l’honneur ! L’occasion pour Zero Waste France et Surfrider Europe, membres du mouvement #WeChooseReuse (« nous choisissons le réemploi ») d’appeler au (re)développement de la consigne pour réemploi en France !


La consigne : un dispositif avantageux pour l’environnement, l’économie et les citoyens

La consigne implique de donner une valeur à un emballage : elle se matérialise par une somme supplémentaire payée lors de l’achat d’un produit et récupérée lorsque l’emballage vide est rendu. Un nouveau cycle de vie s’ouvre alors pour l’emballage qui est lavé et rempli de nouveau afin d’être réemployé.

Cette pratique, largement répandue jusque dans les années 70s, bien connue de nos grands-parents et qui a survécu dans certains pays européens comme l’Allemagne ou la Belgique, a été progressivement abandonnée notamment en France et en Espagne au profit du plastique à usage unique présenté comme plus pratique. C’était sans compter sur les multiples effets néfastes du plastique : prédateur pour la biodiversité, toxique pour les écosystèmes, dangereux pour la santé humaine.

Réemployer des emballages présente de nombreux avantages environnementaux (réduisant l’impact de la production à la fin de vie du produit), économiques (investissement amortie, et réduction du coup de nettoyage des déchets), et sociaux (création d’emplois non délocalisables).



Les entreprises ont un rôle à jouer dans le retour du réemploi

Les entreprises qui mettent sur le marché des emballages ou qui en ont besoin pour vendre leurs produits ont un rôle clé à jouer dans la redéfinition de leurs emballages pour les rendre réemployables et plus éco-responsables.

Ainsi, Surfrider Europe se joint aux plus de 400 organisations qui soutiennent la lettre ouverte du mouvement “Break Free From Plastic” qui demande aux 5 entreprises les plus polluantes, Coca-Cola, PepsiCo, Unilever, Nestlé and Proctor and Gamble, de s’engager de façon transparente à mettre en place des systèmes de réemploi et de recharge ambitieux et responsables.


Des opportunités législatives à saisir pour faire de la consigne une réalité

La consigne a besoin d’un cadre législatif fort qui met en place les conditions de sa réussite en s’appuyant notamment sur des objectifs de réemplois, des infrastructures dédiées, un plan d’investissements et le recours à la standardisation des contenants.

En France, s’il est possible de déployer un système de consigne à un échelon très localisé, la loi prévoit de trancher en 2023 sur une consigne pour réemploi des emballages ou pour recyclage (qui permettrait simplement d’augmenter la collecte). C’est pourquoi, avec Zero Waste France, le Réseau Action Climat, les Amis de la Terre, No Plastic in my Sea, le Réseau consigne et le Réseau vrac, nous plaidons pour un retour de la consigne pour réemploi et adressons au gouvernement nos recommandations pour ce faire.

En Espagne, Surfrider Espana et les ONGs de lutte contre les déchets comme Retorna, Oceana et Changing Market appellent aussi à la mise en place d’un système de consigne national sur les emballages avec des recommandations précises puisque ses modalités vont être discutées dans le cadre d’un Real Decreto de Envases suivant l’adoption d’une nouvelle loi déchets transposant les directives européennes.

Ensemble faisons le choix du réemploi ! #WeChooseReuse

Articles similaires

01/07/22

Juilllet, un mois sans plastique pour l’Océan

Il existe le Dry January, découvrez le Plastic Free July

lire l'article
31/05/22

Pour un Océan sans mégots

Organisée le 31 mai, la journée mondiale sans tabac rappelle les dangers du tabac, aussi bien sur notre...

lire l'article

nos valeurs

PASSION

La passion des océans, du littoral et des plaisirs qu’ils procurent anime toute personne qui porte Surfrider et guide l’action de l’organisation.

PARTAGE

Surfrider s’ancre dans la valeur du partage et de la participation par l’inclusion et la diversité.

RESPECT

Surfrider recherche une relation harmonieuse entre l’humain et la nature.