Votre commande est arrivée à destination

20/07/22

Aujourd’hui on retrouve du plastique absolument partout, jusque dans notre assiette. En ce mois de juillet sans plastique, nous nous attaquons au problème des emballages alimentaires. Bouteilles, bols, barquettes, couvercles, petits pots pour condiments, emballages individuels, tous ont un point commun : ils sont en plastique à usage unique.  


Quel est le problème avec les emballages alimentaires ? 

Chaque année, ce sont 400 millions de tonnes de plastique qui sont produites dans le monde, 1/3 de cette production est dédiée à la production d’emballages à usage unique pour les biens de consommation. Plus concrètement, une grande partie de ce plastique va contenir des produits alimentaires, des paquets de biscuits ou des barquettes de frites, que l’on retrouvera en grande surface, en restaurant, ou que l’on se fera directement livrer. Ils auront pour unique vocation d’être jetés une fois utilisés. Près de 22% des déchets retrouvés sur les plages lors des collectes de déchets sont des emballages ou contenants alimentaires.  

Puisqu’ils sont en plastiques, ces emballages à usage unique vont avoir des impacts multiples sur l’environnement et tout au long de leur cycle de vie : de l’extraction de matière première fossile, à la production et la transformation en passant par la distribution, jusqu’à leur fin de vie où ils deviennent des déchets qui ne sont qu’en partie recyclé.  

Ce plastique ne disparait pas il se dégrade en micro et nano particules de plastique omniprésentes dans notre environnement : on les trouve dans l'air, dans l'eau, dans la nourriture, et même dans nos organes. Les substances chimiques toxiques du plastique (additifs et solvant) contiennent des phtalates et des perturbateurs endocriniens qui ont un impact potentiellement grave sur la santé humaine. L’utilisation accrue de plastique et de plastique recyclé dans les emballages alimentaires suscite des inquiétudes quant aux matériaux dangereux entrant en contact avec les aliments (MCA). Environ 12 000 produits chimiques dangereux sont utilisés dans les emballages et migrent dans nos aliments.   

Vous l’aurez donc compris, les emballages alimentaires en plastique posent de nombreux problèmes, puisqu’en plus de se retrouver dans l’environnement, ils ont des impacts sur notre santé en étant directement en contact avec les produits que nous consommons.  


En finir avec le plastique à usage unique 

Pour limiter l’utilisation de plastique et emballage à usage unique, un cadre législatif ambitieux doit être mis en place. C’est-à-dire que des lois qui interdisent certains types de produits doivent être adoptées pour réduire les déchets qui en découlent et permettre le développement du réemploi. Aux côtés de la coalition européenne d’ONG Rethink Plastic Alliance, Surfrider a fait parvenir ses recommandations à la Commission Européenne pour limiter les emballages alimentaires à usage unique et réduire la production plastique.  

Sur la vente à emporter, les demandes sont claires :  

- Supprimer les contenants et emballages plastiques à usage unique : boîtes, bouteilles, sacs.  

- Développer un système de consigne avec des contenants réutilisables pour la livraison/vente à emporter avec des contenants standardisés pour les différentes portions (plats, entrées/desserts).  

- Supprimer les emballages à usage unique pour les condiments et autres produits en sachets individuels en ajoutant les sauces et condiments directement dans le plat au moment de l'achat ou en les remplaçant par de petits récipients réutilisables avec un système de reprise.   


Une campagne pour adopter les bons gestes 




Avec l’agence Ici Barbès, Surfrider sort aujourd’hui une campagne de sensibilisation pour dénoncer l’utilisation de contenants en plastique à usage unique dans la restauration à emporter. Réduire ces emballages est indispensable car nous le savons le recyclage n’est pas une solution miracle. En tant que citoyen, nous avons le choix de favoriser des alternatives comme la consigne ou le vrac.  

Le système de consigne qui était auparavant la norme a été délaissée au profit d’une consommation rapide et grandissante qui utilise les emballages en plastique comme une alternative peu coûteuse et facile. Une alternative doit être proposée au citoyen pour qu’il puisse faire le choix d’une consommation plus respectueuse de l’environnement et de l’Océan. 

Nous accompagnons les restaurateurs dans cette démarche via notre programme Ocean Friendly Restaurants, et nous continuerons de faire pression sur les institutions pour que des lois ambitieuses facilitent la mise en place de ces changements dans nos habitudes de consommation. Chacun à son échelle fait partie de la solution, vous pouvez donc vous aussi adopter les bons gestes et dire non au plastique à usage unique. Faites le choix de réutiliser, faites le choix de protéger votre santé et ce à quoi vous tenez.  


Envie de réduire le plastique ? Découvrez nos guides pour une vie sans plastique et vous aussi faites partir du changement.  

Découvrir les guides sans plastique

Articles similaires

11/08/22

Pourquoi les biomédias sont un fléau environnemental ?

Utilisés dans les stations d’épuration pour dépolluer les eaux usées, les biomédias sont une menac...

lire l'article
10/08/22

Pollution sur les plages : ces ronds en plastique qui nous envahissent

Sans le savoir, vous avez peut-être déjà croisé ces petits cylindres en plastique au bord d’une riv...

lire l'article

nos valeurs

PASSION

La passion des océans, du littoral et des plaisirs qu’ils procurent anime toute personne qui porte Surfrider et guide l’action de l’organisation.

PARTAGE

Surfrider s’ancre dans la valeur du partage et de la participation par l’inclusion et la diversité.

RESPECT

Surfrider recherche une relation harmonieuse entre l’humain et la nature.