Sommet du G7 : bilan mitigé pour l’océan, le plaidoyer de Surfrider Foundation Europe continue

12/09/19

Pour son édition 2019, le Sommet du G7 sous présidence française se tenait sur le littoral atlantique, à Biarritz (France). L’occasion, à la veille de la sortie du rapport du GIEC sur l’océan et la cryosphère, d’attirer l’attention de la communauté internationale sur la nécessité de protéger le milieu marin. A travers l’organisation d’un pré-sommet, Surfrider Foundation Europe s’était donné pour objectif de voir ces questions environnementales mises à l’agenda du G7 pour que des mesures soient prises ou actées. Si le pari a été réussi avec la remise d’une déclaration collective engageante au Groupe des 7, les déclarations politiques ne sont en revanche pas encore à la hauteur des enjeux.


Surfrider Foundation Europe renforce son influence

Par l’organisation d’un « Pavillon Océan » en amont du Sommet, Surfrider Foundation Europe souhaitait faire valoir la cause de l’océan auprès des chefs d’Etat qui se réunissaient ensuite à Biarritz. Ce pré-sommet a été l’occasion d’accueillir des experts et des intervenants de premier plan dont la Ministre française de la transition écologique et solidaire, Mme Elisabeth Borne. Un rapport écrit en collaboration avec plusieurs ONG partenaires lui sera prochainement adressé afin d’insister sur les actions politiques que requiert un océan en bonne santé.

Pour faire entrer l’océan à la table des négociations du G7, le Pavillon Océan a donné lieu chaque jour à des tables rondes et ateliers participatifs permettant d’aboutir à l’élaboration d’une déclaration écrite officielle. Co-signée par une cinquantaine d’acteurs de la société civile actifs dans la protection de l’océan, cette déclaration intitulée « Ocean Call » vise à proposer des solutions concrètes et à exiger des mesures politiques de préservation. Elle sera à nouveau présentée lors des prochains grands rendez-vous internationaux : la conférence des Nations Unies sur l’Océan à Lisbonne (Portugal), le Congrès mondial de la nature de Marseille (France) en juin 2020 puis la COP15 biodiversité en Chine en octobre la même année.

Le Pavillon Océan et l’Ocean Call sont le fruit de l’intense travail de lobbying et de partenariat que mène au quotidien Surfrider Europe auprès notamment des pouvoirs publics et des entreprises. Les importantes retombées médiatiques qui ont accompagné l’événement ainsi que la présence de personnalités aussi diverses qu’inspirantes ont permis au plaidoyer de redoubler d’influence. Surfrider Foundation Europe se félicite de certaines annonces faites dans le contexte du G7 en faveur de l’environnement comme celle du leader mondial du transport maritime par conteneurs CMA-CGM qui s’est engagé à ne pas emprunter la route du Nord ouverte par la fonte des glaces.



Des avancées encore insuffisantes

Lors de son discours d’ouverture, le Président de la République française, Emmanuel Macron, a évoqué « l’appel de l’océan et de la forêt ». Les concertations qui ont suivi ont été marquées par 3 annonces notables faites en matière d’environnement, toutes trois liées à l’océan.

La première concerne la signature d’un « Fashion Pact » international au travers duquel 32 entreprises issues de l’industrie de la mode se sont engagées à réduire leur impact sur le climat et l’océan. Aucune instance de contrôle n’a cependant été prévue pour vérifier que ces engagements aboutissent bien à des résultats concrets. La deuxième avancée est l’adoption d’une charte pour la biodiversité. Signée par tous les pays du G7, elle est un premier jalon en vue de la COP 15 sur la biodiversité en Chine l’année prochaine. Enfin, troisième intention en faveur de l’environnement, celle de la France de plaider à l’Organisation maritime mondiale (OMI) pour une limitation de vitesse des navires commerciaux afin de réduire leurs émissions de CO2. Cette mesure est jugée positive mais doit désormais recueillir le soutien d'autres Etats puisqu’aucun accord n’a été trouvé à Biarritz.

Bien que de nouveaux engagements en faveur de l’environnement aient été pris durant ce Sommet du G7, les concertations se clôturent avec encore trop peu d’avancées significatives pour l’océan. Surfrider Foundation Europe se montrera donc vigilant à ce que lors des prochains rendez-vous internationaux, ces engagements se multiplient, se renforcent et enfin se réalisent.


L'Ocean Call

Articles similaires

23/08/19

Pré-sommet du G7 : promesses tenues pour le Pavillon Océan de Surfrider Foundation Europe

Du 20 au 23 août, Surfrider organisait en amont du Sommet du G7 à Biarritz le Pavillon Océan.

lire l'article
05/08/19

Pavillon Océan : 4 jours pour mettre l’Océan à l’agenda du G7

Du 20 au 23 août, Surfrider organise en amont du Sommet du G7 à Biarritz le Pavillon Océan.

lire l'article

nos valeurs

PASSION

La passion des océans, du littoral et des plaisirs qu’ils procurent anime toute personne qui porte Surfrider et guide l’action de l’organisation.

PARTAGE

Surfrider s’ancre dans la valeur du partage et de la participation par l’inclusion et la diversité.

RESPECT

Surfrider recherche une relation harmonieuse entre l’humain et la nature.