Participez à l’avancée de la science pour la protection de l’Océan

20/12/21

Même sans être scientifique ou décideur politique, vous avez un rôle à jouer dans la protection de l’Océan. Surfrider Foundation Europe s’engage depuis plus de trente ans à rendre la science accessible au plus grand nombre. Chacun peut donc devenir acteur à son échelle contre la pollution marine. Lors d’une collecte de plage, d’une virée en kayak ou d’une sortie avec des élèves de primaire, il est possible d'obtenir des données scientifiques sur les déchets aquatiques, qui serviront ensuite à élaborer des solutions de long terme. Si vous avez envie d’agir concrètement pour la santé de notre planète bleue, cet article est fait pour vous.

La science participative au cœur du projet de Surfrider Foundation Europe

Chaque année, huit millions de tonnes de déchets finissent dans l’Océan, menaçant ainsi gravement les écosystèmes marins, tout en contribuant au réchauffement climatique. Depuis sa création en 1990, Surfrider Foundation Europe met en œuvre son expertise pour agir à l'origine du problème des déchets aquatiques. Comment ? En impliquant les citoyens européens à travers des projets de science participative contre la pollution marine. Chacun peut donc s’engager à son échelle en allant sur le terrain pour collecter des données sur les déchets. Les programmes de science participative de Surfrider Foundation Europe permettent de poursuivre plusieurs objectifs. En plus de renforcer la connaissance scientifique sur les déchets marins, les données récoltées permettent de communiquer, sensibiliser et éduquer le plus grand nombre sur cette problématique. Par ailleurs, ces données sont utilisées par les experts de Surfrider Foundation Europe afin de faire pression auprès des décideurs et industriels sur l’urgence d’endiguer à la source la pollution plastique.

Alors n’attendez plus! Vous avez de nombreuses manières d’agir, que ce soit en étant témoin d’une pollution anormale, en repérant des débris plastiques lors d’une sortie en kayak, ou bien en faisant une collecte de déchets sur la plage. Alors qu’elle se promenait à Hendaye ce dimanche, Océane repère la présence anormale de biomédias échoués le long de la côte Elle nous transmet les données (e.g. lieu exact, estimation du nombre de biomédias) via notre questionnaire en ligne, nous permettant de documenter cette pollution, pour mieux la prévenir dans le futur. De son côté, Marc a récemment participé à une collecte de déchets à la plage de Porsmilin (Plouzamé, Bretagne), selon le protocole européen OSPAR. En suivant ce protocole, Marc et les autres volontaires ont trié les déchets, pour ensuite transmettre les données au Centre de documentation, de recherche et d’expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux (CEDRE). Enfin, après avoir été formée par l’équipe de Surfrider pour participer au projet Plastic Origins, Juliette a pu profiter de sa sortie en kayak sur le Rhin pour cartographier la pollution plastique environnante, via une application sur son téléphone.



Et pour les plus jeunes ?

Permettre aux enfants de devenir acteurs des enjeux environnementaux actuels, c’est faire en sorte que les citoyens de demain agissent au mieux pour notre Océan. C’est pourquoi Surfrider Foundation Europe est convaincu qu’il est nécessaire d’engager les plus jeunes sur la problématique des déchets aquatiques. Lancé en 2016 dans le cadre des Aires Marines Educatives (AME) , le programme de sciences participatives OSPARITO permet aux élèves de primaire de collecter des données scientifiques relatives aux déchets sur les plages.

 Présenté de manière ludique à travers un scénario d’enquête policière, OSPARITO s'inscrit ainsi dans une démarche pédagogique et écocitoyenne pour permettre au jeune public d’agir face à la problématique de la pollution marine. Concrètement, comment se déroule le programme ? Premièrement, les enfants collectent les déchets sur la plage, avant de les trier, puis de les analyser et quantifier suivant le protocole scientifique OSPARITO. Ensuite, un temps de discussion est organisé afin de permettre aux jeunes participants d’échanger autour des informations récoltées et des solutions de réduction des déchets aquatiques. Le suivi des déchets sur le terrain que les élèves auront réalisé participe au développement des données et connaissances scientifiques concernant l'évolution des macrodéchets sur le littoral. Comme le souligne Clément, Chargé de mission Sciences Participatives chez Surfrider Foundation Europe “Etre acteur des changements législatifs et des connaissances scientifiques n'est pas réservé qu'à certains adultes. Tout le monde peut aujourd'hui agir, peu importe l'âge, comme le montre le programme OSPARITO”.


Si vous êtes enseignant ou simplement curieux d'en apprendre plus sur le programme OSPARITO, visitez le site internet dédié.

Articles similaires

19/01/22

Agir pour notre santé et celle de l’Océan

Aujourd’hui, nous ne connaissons pas l’ampleur de la pollution chimique de l’Océan, et son potenti...

lire l'article
09/11/21

Qualité de l’eau et santé: surfeurs, pratiquants d’activités nautiques, faites entendre votre voix !

15 ans que nous attendons la nouvelle révision de la Directive européenne

lire l'article

nos valeurs

PASSION

La passion des océans, du littoral et des plaisirs qu’ils procurent anime toute personne qui porte Surfrider et guide l’action de l’organisation.

PARTAGE

Surfrider s’ancre dans la valeur du partage et de la participation par l’inclusion et la diversité.

RESPECT

Surfrider recherche une relation harmonieuse entre l’humain et la nature.