Le Havre : une avancée pour les anciennes décharges de Dollemard

20/08/20

400 000 tonnes de déchets accumulés en haut d’une falaise relâchés dans la Manche à chaque tempête ou marée haute : l’ancienne décharge de Dollemard suscite depuis de nombreuses années l’indignation des habitants du Havre. Depuis 2016, Surfrider Europe et ses Coastal Defenders luttent, en collaboration avec un collectif de citoyens, pour mettre fin à cette catastrophe environnementale. 4 ans plus tard, la ville du Havre vient de lancer un premier test sur le tri des matériaux afin de déterminer les meilleures solutions techniques de traitement dans ce milieu naturel protégé.


Des premiers tests de tri de matériaux


Située dans une zone difficile d’accès et protégée, le nettoyage de ces anciennes décharges nécessitait une première phase de test afin de définir la meilleure stratégie de réhabilitation. Celle-ci a eu lieu du 28 au 30 juillet 2020, à l’initiative de la ville du Havre. L’opération a consisté à prélever sur place une certaine quantité de matériaux issus des bourrelets contenant des déchets plastiques. Ces matériaux ont ensuite été évacués jusqu’au site d’Aquacaux, association d’aide à l’insertion socio-professionnelle tournée vers le milieu marin, le littoral et les espèces naturelles. Dans un second temps, les matériaux ont été acheminés vers une plateforme de tri et de valorisation des matériaux afin de réaliser les tests nécessaires. Ces prélèvements ont nécessité des moyens conséquents compte tenu de la complexité du site. Plusieurs essais vont maintenant être réalisés afin de déterminer la meilleure solution de traitement : tri à l’aide de chaine de cribles, lavage des matériaux, essai par flottaison, essai en valorisation routière et en valorisation agronomique… Des premiers résultats sont attendus d’ici la fin de l’été, l’étude complète pourra quant à elle être dévoilée en novembre 2020. Surfrider Europe suit de près ces avancées et attend notamment les résultats des inventaires faune-flore menés depuis janvier 2020, nécessaires pour évaluer l’impact d’un futur chantier dans ce milieu naturel protégé. Par la suite, l’association préconise un traitement des déchets sur place, sans quoi le transport vers le centre de tri deviendrait à terme trop coûteux. 



© Ville du Havre


Un problème environnemental de taille  


Partie intégrante de la zone Natura 2000, les falaises de Dollemard sont répertoriées dans le Plan Local d’Urbanisme de la ville du Havre comme sites naturels remarquables. Pourtant, jonché de déchets qui se sont accumulés pendant plus de 50 ans, et bien que fermé depuis 1998, ce site constitue une source de pollution monumentale pour les plages et les océans. En effet, à chaque marée, l’érosion grignote les strates de déchets emportant avec elle plastiques, polystyrènes et autres macrodéchets. Si personne n’agit, d’ici 2050, tous les déchets auront été déversés dans la Manche, causant une pollution sans précédent. Cependant, compte tenu de la spécificité du lieu, les actions devront être suffisamment innovantes afin de dépolluer la falaise sans la fragiliser, ce qui explique les phases de test de matériaux en cours actuellement.  




Sur le terrain, les Coastal Defenders, en lien avec le collectif local créé il y a plusieurs années, continuent à suivre au quotidien l’avancée de ce projet d’envergure, espérant que la réhabilitation pourra commencer au plus tôt pour limiter les dégâts en cours. Malheureusement, Dollemard n’est pas un cas isolé. Des milliers de décharges côtières à l’abandon existent dans le monde et relâchent peu à peu des déchets à l’Océan, faisant craindre une pollution sans précédent dans les années futures. Pour éviter autant que possible ces catastrophes, l’Océan a besoin de nous tous. Dans les combats qu’ils mènent, les Coastal Defenders ont toujours besoin de soutien ! Découvrez les moyens d’agir sur la page dédiée à leur action. 

Articles similaires

19/11/20

Granulés Plastiques Industriels : un nouveau rapport de Surfrider Europe tire la sonnette d’alarme

Un nouveau rapport publié par Surfrider Europe dénonce la pollution extrêmement inquiétante due aux ...

lire l'article
12/11/20

Petits plastiques, grosse pollution : le cas des biomédias

Peu visibles, ces petits bouts de plastique de forme circulaire échoués sur les plages représentent bi...

lire l'article

nos valeurs

PASSION

La passion des océans, du littoral et des plaisirs qu’ils procurent anime toute personne qui porte Surfrider et guide l’action de l’organisation.

PARTAGE

Surfrider s’ancre dans la valeur du partage et de la participation par l’inclusion et la diversité.

RESPECT

Surfrider recherche une relation harmonieuse entre l’humain et la nature.