La force politique du lobbying au sein de Surfrider Europe

13/03/20

Les lobbyistes privés défendent les intérêts de leurs clients auprès des législateurs. Les lobbyistes de Surfrider Europe ne défendent pas des intérêts personnels mais une cause : celle de la protection de l’Océan. Retour sur le plaidoyer environnemental, un levier d’action politique majeur au sein de l’association.

Le plaidoyer politique au sein de Surfrider Europe

Le travail de lobbying au sein de l’association est fondamental, en complément de la sensibilisation opérée auprès des citoyens, pour atteindre les instances décisionnelles. Le lobbying de Surfrider Europe consiste à porter des actions de plaidoyer pour adapter le cadre législatif aux enjeux de la protection et de la préservation de l’océan. Il s’agit aussi de renforcer la politique environnementale et de faire évoluer le modèle économique vers une transition écologique plus respectueuse de l’homme, de la nature et du climat.  

Les lobbyistes portent leurs revendications et leurs arguments auprès des institutions publiques locales, nationales et internationales. Ce plaidoyer au plus près des instances décisionnelles permet de porter haut nos trois missions majeures que sont la lutte contre les déchets aquatiques, pour la qualité de l’eau et la santé des usagers, et la préservation des littoraux.  


Comment cela se passe concrètement ? 

Les chargés de missions de lobbying au sein de Surfrider Europe procèdent à une participation active aux processus de concertations, à l’image de Voice for the ocean en 2018. Ils organisent également des coalitions d’ONG, comme ce fut le cas lors de la publication du Blue Manifesto en 2020, manifeste pour lequel 102 organisations étaient signataires.

Leur travail passe aussi par des rencontres avec des représentants publics ou encore par un dialogue ouvert avec des acteurs économiques. Le Lobbying, c’est également du travail de terrain, via la science participative. Il s’agit de collecter des données qui servent ensuite à l’argumentaire scientifique. Enfin, faire du lobbying cela consiste aussi à veiller à ce que l’application des législations existantes soient effectives, mais aussi par faire adopter des mesures législatives ou économiques concrètes de prévention et de réduction à la source des pollutions.


Quatre vidéos pour expliquer le travail de lobbying

Pendant un mois, une vidéo hebdomadaire sera publiée sur notre chaîne Youtube et sur nos réseaux sociaux afin d’expliquer le travail de lobbying au sein de Surfrider Europe et plus particulièrement celui de la lutte contre la pollution plastique de l’océan. Premier volet de notre mini-série avec Romain Quesada, administrateur chez Surfrider Europe, pour introduire ce levier d’action de l’association. 

Dans les prochaines vidéos, trois membres de l'association chargées des missions de lobbying s’arrêteront plus en détail sur leurs actions à l’échelle nationale et européenne pour faire interdire le plastique. Rendez-vous vendredi prochain avec Cristina Barreau qui nous expliquera comment se construit un plaidoyer politique chez Surfrider Europe.  

Articles similaires

26/11/19

La réduction des déchets est un véritable enjeu de société

Depuis 2007 en Europe, nous produisons 4,6% de déchets en moins par an et par habitant grâce notamment ...

lire l'article
22/11/19

Tous concernés par la pollution plastique, tous acteurs

Tout au long de cette Semaine Européenne de Réduction des Déchets, Surfrider Europe vous a présenté ...

lire l'article

nos valeurs

PASSION

La passion des océans, du littoral et des plaisirs qu’ils procurent anime toute personne qui porte Surfrider et guide l’action de l’organisation.

PARTAGE

Surfrider s’ancre dans la valeur du partage et de la participation par l’inclusion et la diversité.

RESPECT

Surfrider recherche une relation harmonieuse entre l’humain et la nature.