Green Marine Europe : vers une industrie maritime plus respectueuse de l’océan

29/04/20

L’industrie maritime a un impact majeur sur l’océan et plus largement sur l’environnement. Cela passe par les émissions de gaz à effet de serre, les nuisances sonores bouleversant l’équilibre de la biodiversité marine et la pollution aux hydrocarbures. C’est pourquoi, Surfrider Europe et l’Alliance Verte lancent le label Green Marine Europe, un programme de certification pour guider l’industrie maritime vers un modèle plus durable. 

Lancement du label Green Marine Europe, une première sur le vieux continent 

Jacques Beall, vice-président de Surfrider Europe, avait déjà émis l’idée d’un label régulant le transport maritime dans son avis au CESE en 2017. Aujourd’hui Surfrider Europe et l’Alliance Verte sont fières d’annoncer le lancement du programme environnemental Green Marine Europe. 

Véritable émulation environnementale dans le secteur de transport maritime de passagers et de marchandises. Il informera, en toute transparence, sur les performances environnementales des compagnies grâce à de nombreux critères allant bien au-delà des obligations légales internationales et européennes. Ainsi, le label est défini par des indicateurs de rendements touchant la pollution de l’air, des sols et de l’eau.

Lors de la consultation européenne Voice for the Ocean, vous aviez répondu à 98% qu’un label sur un transport écoresponsable pourrait influencer vos habitudes d’achat, et bien c’est chose faite ! Les armateurs européens peuvent désormais candidater pour obtenir la nouvelle labellisation qui permettra d’indiquer aux passagers et aux consommateurs la démarche responsable de l’entreprise. 


L’impact du transport maritime sur l’environnement 

Plusieurs types de pollutions sont causées par la navigation et les transports maritimes. Il représente aujourd’hui 3% des émissions de gaz à effet de serre, mais il pourrait en représenter 17% d’ici 2050 si rien n’est fait.  

Les pollutions liées au transport maritime : 

    → Les dégazages correspondent au déversement intentionnel des cuves comportant des résidus d’hydrocarbure issus de la propulsion du navire.

    → Le déversement des eaux de ballast est pratiqué pour équilibrer le navire lors du chargement et du déchargement. Ces eaux peuvent contenir des espèces envahissantes susceptibles de menacer l’équilibre des écosystèmes endémiques.   

    → Les pollutions domestiques sont les eaux noires ou grises rejetées en mer et chargées en matières polluantes, en peinture ou en déchets produits par le navire et son équipage.

    → Les pollutions atmosphériques et particulièrement les gaz à effet de serre qui contribuent au changement climatique.  


La certification Alliance Verte guide déjà l’industrie maritime en Amérique du nord

L'Alliance Verte, fondée en 2007, est un programme de certification environnementale dans l’industrie maritime. Il s’agit d’une démarche volontaire visant à améliorer la performance environnementale du transport maritime au-delà des exigences réglementaires. Ce modèle repose sur un pilier fondamental : la participation active des armateurs au développement des critères de labellisation. Ceci permet d’instaurer un dialogue ouvert et transparent entre l’industrie, les partenaires gouvernementaux et la société civile, constituant le moyen le plus efficace pour définir une démarche d’amélioration environnementale.  

Concrètement, les armateurs doivent par exemple contrôler leur nuisance sous-marine, leurs émissions de gaz à effet de serre ou le recyclage de leurs navires. A ce jour, plus de 140 armateurs, administrations portuaires, terminaux et chantiers maritimes au Canada et aux Etats-Unis participent au programme.  Les armateurs européens peuvent dès à présent s'inscrire pour obtenir la labellisation.

C’est une avancée majeure aujourd’hui pour le transport maritime européen et une étape de plus franchie pour la protection et la préservation de l’océan et de notre environnement. Les premiers lauréats du label Green Marine Europe seront annoncés à l’automne 2020.  

Articles similaires

07/08/20

Pollution chimique dans le golfe de Fos : Surfrider Foundation Europe s’engage et demande réparation

Suite à une fuite de solution de chlorure ferrique du site de l’entreprise Kem One de Lavéra à Marti...

lire l'article
06/08/20

La pollution chimique, grande oubliée de la surveillance sur la qualité des eaux de baignade

Coraux, poissons, planctons, crustacés ; c’est comme ça qu’on imagine les fonds marins, un monde pr...

lire l'article

nos valeurs

PASSION

La passion des océans, du littoral et des plaisirs qu’ils procurent anime toute personne qui porte Surfrider et guide l’action de l’organisation.

PARTAGE

Surfrider s’ancre dans la valeur du partage et de la participation par l’inclusion et la diversité.

RESPECT

Surfrider recherche une relation harmonieuse entre l’humain et la nature.