Green Marine Europe : les premiers labellisés pour un transport maritime durable

09/10/20

Inspiré du programme nord-américain, le label Green Marine Europe est le fruit de la collaboration entre Surfrider Europe et l’Alliance Verte. Premier programme volontaire de certification environnementale pour l’industrie maritime européenne, Green Marine Europe est un réel espoir pour que ce secteur enclenche enfin une transition vers un mode de fonctionnement plus durable et plus réglementé. Le 8 octobre 2020 marque l’annonce des premiers labellisés du programme.


Vers une industrie du transport maritime durable


Le label Green Marine Europe a un objectif simple : améliorer de manière concrète et mesurable la performance environnementale de l’industrie maritime. 90% des marchandises dans le monde sont transportées par voie maritime, ce mode de transport produit à ce jour 3% des émissions de gaz à effet de serre et peut avoir des conséquences désastreuses sur l’Océan et la biodiversité marine. Si aucun effort n’est fait, ces émissions pourraient atteindre 17% en 2050 et ainsi contribuer davantage au changement climatique.  

Pour s’attaquer à ce problème, Surfrider Foundation Europe et l’Alliance verte ont souhaité reprendre le même fonctionnement que le label nord-américain, en l’adaptant au contexte européen. La volonté première du label est d’aller toujours au-delà de la réglementation existante, afin de pousser les armateurs à s’engager davantage.

Ainsi, Green Marine Europe a établi 6 principes directeurs que les candidats au label doivent s’engager à respecter :  

- Faire preuve de leadership corporatif dans la recherche de meilleures pratiques environnementales selon une approche de développement durable

- Exercer ses activités de façon responsable, en cherchant à minimiser l’impact environnemental

- Viser l’amélioration continue de sa performance environnementale

- Développer et promouvoir des mesures de protection volontaires

- Intégrer des pratiques de développement durable qui sont techniquement et économiquement réalisables

- Collaborer avec les gouvernements et les groupes de citoyens à la mise en œuvre du programme environnemental de Green Marine Europe.

Ces principes mettent en avant la volonté participative du programme visant à inclure les armateurs au cœur du processus et à ne pas positionner le label comme un simple évaluateur de leurs performances. 



 


Un processus rigoureux et transparent  


Avant de réfléchir aux solutions pour réduire leur empreinte environnementale, la première étape pour les armateurs est l’auto-diagnostic. Ils doivent ainsi évaluer leurs performances environnementales sur une échelle de 1 à 5 sur une base annuelle, à l’aide d’un guide d’autoévaluation. Ce guide est construit selon 7 indicateurs de rendement : bruit sous-marin, émissions atmosphériques polluantes NOx (Oxyde d’Azote), émissions de gaz à effet de serre SOx (Oxyde de Souffre) et PM (Matières Particulaires), espèces aquatiques envahissantes, gestion des déchets et rejets huileux. Un huitième critère sur le démantèlement des navires fera son entrée dans le guide fin 2020.

Une fois le guide d’autoévaluation rempli et signé par le président de la compagnie, il est remis au secrétariat Green Marine Europe puis soumis à vérification d’un expert accrédité par l’organisation, dans une logique de rigueur et de transparence. Pour les lauréats, cette vérification devra être renouvelée tous les deux ans afin de pouvoir garder la certification. En effet, les armateurs certifiés Green Marine Europe, pour le rester, devront démontrer une amélioration continue et mesurable, année après année.  




Annonce des premiers lauréats


Après des mois de travail, l’équipe Green Marine Europe annonce les noms des premiers armateurs certifiés, qui peuvent désormais démontrer et communiquer leur engagement envers l’environnement. Les lauréats sont :

- Brittany Ferries
- La Méridionale
- Corsica Linea
- Genavir
- Orange Marine
- Socatra

Sur le long terme, Green Marine Europe souhaite aller au-delà des armateurs, et, comme son homologue nord-américain, s’adresser aux différents acteurs du transport maritime (chantiers, chargeurs, transporteurs, ports...). Le but est de créer une véritable communauté d’acteurs engagés pour le changement et prêts à s’entraider pour réduire l’empreinte environnementale de leurs activités.


Pour en savoir plus, nous vous invitons à visiter la page dédiée Green Marine Europe sur le site de l’Alliance Verte.  

Articles similaires

21/10/20

Forages en mer : ensemble, interpellons les députés européens !

Surfrider Europe lance sa plateforme d'interpellation pour demander aux députés européens une révisio...

lire l'article
02/10/20

Alianza Mar Blava x Surfrider Europe : pour une interdiction des forages en Méditerranée

Depuis plusieurs années maintenant, Surfrider Europe est engagée aux Baléares dans une action de prote...

lire l'article

nos valeurs

PASSION

La passion des océans, du littoral et des plaisirs qu’ils procurent anime toute personne qui porte Surfrider et guide l’action de l’organisation.

PARTAGE

Surfrider s’ancre dans la valeur du partage et de la participation par l’inclusion et la diversité.

RESPECT

Surfrider recherche une relation harmonieuse entre l’humain et la nature.