Écaussinnes, un drame écologique qui a bien trop duré

29/03/22

Le site d’Écaussinnnes est connu depuis maintenant une dizaine d’années comme un haut-lieu de pollution aux Granulés Plastiques Industriels (GPI) aussi appelés pellets. La source de cette pollution est la zone industrielle de Feluy, située à proximité de la ville belge où l’on retrouve différentes entreprises impliquées dans la production ou manutention de ces billes de plastique dont notamment Total, Katoen Natie, Vos Logistics et Feluy Service Center. Il est plus que temps d’agir pour enfin faire cesser cette pollution aux microplastiques.


Exaspération et inaction

D’après un rapport commandé par la Commission européenne en 2018, rien qu’en Europe, 160 000 tonnes de granulés seraient accidentellement déversées dans la nature et donc dans notre Océan chaque année. Il ne s’agit pas d’un incident mineur et isolé mais bien d’une pollution désastreuse et continue qui dure depuis des années et dont nous subirons les conséquences pour les centaines d’années à venir.

Comme en témoignent nos actions menées à Tarragone (Espagne), et notre rapport publié en 2020 concernant cinq cas de pollution par granulés de plastiques industriels à travers le territoire européen, Surfrider Foundation Europe est pleinement engagé pour réduire à la source cette pollution microplastique.

Malgré le fait que cette pollution soit avérée à Ecaussinnes et que les autorités ont à plusieurs reprises demandé aux industriels de solutionner cette pollution, rien de concret n’a été entrepris.

Ce mardi 29 mars 2022, Surfrider Europe a donc décidé de mettre la députée européenne Frédérique Ries, ainsi que les représentants de la Ministre fédérale de l’Environnement Madame Khattabi et de la Ministre wallonne de l’Environnement Madame Tellier face à cette pollution directement sur site. Ils pourront ainsi se rendre compte par eux-mêmes de l’ampleur de cette pollution, et également constater que les promesses des industriels qui clament haut et fort adopter des mesures pour prévenir les pertes de pellets (opération Clean Sweep) ne sont que de belles paroles qui cachent en réalité une total(e) inaction.


« On doit œuvrer pour que cette pollution cesse à la source et de façon uniforme sur tout le territoire européen. » – Frédérique Ries, Députée européenne, Membre de la Commission de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire


Encore trop souvent les industries polluantes ne sont que peu ou pas sanctionnées à la hauteur du préjudice environnemental dont elles sont responsables. 



Déplacement à Écaussinnes, pour un réel engagement européen

Un engagement fort de la part des autorités belges et de l’Union européenne est nécessaire pour implémenter un véritable changement. Malheureusement nous sommes témoins depuis maintenant des années que le fait de simplement demander aux industriels de faire attention n’est pas suffisant. Il faut que le principe de « pollueur payeur » s’applique aux industriels responsables de ces pollutions par des pellets et que des sanctions sévères à la hauteur des dégâts infligés à notre environnement soient prises contre ces grands groupes pétrochimiques.


« On parle souvent de ces microbilles plastique mais quand on voit l’invasion dans la terre ou les cours d’eau on se rend compte de la situation. Je suis bourgmestre depuis 2012 et j’en entends parler depuis décembre 2012, cette situation elle est là de manière permanente. On en parlait moins avant. Maintenant il est grand temps de s’attaquer à la problématique des ces microbilles produites de manière industrielle. » - Xavier Dupont, Bourgmestre à la Commune d'Ecaussinnes.


Comme souvent Surfrider Europe et les coalitions d’ONG luttant contre la pollution plastique font face à de puissants lobbies industriels. Leur objectif n’est autre que de ralentir les avancées sur le contrôle et la bonne gestion des pellets et l’adoption de mesures qui leur seraient contraignantes.



Les recommandations de Surfrider Europe

1. S’assurer que des meilleures pratiques soient mises en place de manière contraignante chez les fabricants et les distributeurs de pellets pour éviter que des pertes soient occasionnées tout au long de la chaîne de fabrication, de transport et de transformation.

2. Organiser des contrôles afin d’évaluer régulièrement les industriels sur leurs pratiques. Signalement aux autorités compétentes en cas de manquements.

3. Ces contrôles devront être effectués de manière régulière pour en assurer l’efficacité

Surfrider Europe, comme dans l’ensemble de ses campagnes contre la pollution plastique, souhaite que le problème de cette pollution aux conséquences désastreuses pour l’Océan soit résolu à la source du problème.

Articles similaires

24/05/22

Nouveau record pour Tarragone : 1,8 millions de pellets trouvés en 2 heures

De Tarragone en passant par Barcelone jusqu’à Valence, l’Espagne a été envahie par les pellets. D...

lire l'article
20/05/22

Aux origines de la pollution plastique

Vous vous êtes peut-être déjà demandé comment autant de déchets se retrouvaient en mer et sur nos p...

lire l'article

nos valeurs

PASSION

La passion des océans, du littoral et des plaisirs qu’ils procurent anime toute personne qui porte Surfrider et guide l’action de l’organisation.

PARTAGE

Surfrider s’ancre dans la valeur du partage et de la participation par l’inclusion et la diversité.

RESPECT

Surfrider recherche une relation harmonieuse entre l’humain et la nature.