Bretignolles-sur-Mer: Projet de port, une autorisation infondée et démesurée

02/08/19

Le Préfet de Vendée a autorisé le 18 juillet dernier la réalisation du projet de port de plaisance sur la commune de Brétignolles sur mer. Surfrider Foundation Europe qui se bat depuis 10 ans contre ce projet s’indigne de la décision du Préfet. Cette décision, basée sur l’aspect économique, ne tient compte, en aucun cas, des enjeux environnementaux. Le manque total de réalisme budgétaire et l’ambition démesurée autour de ce projet laisse entrevoir des conséquences désastreuses pour l’environnement local et alentours ainsi que pour la collectivité.  

Les risques environnementaux oubliés

La réalisation d’un port sur le site de la Normandelière entraine la destruction complète et irréversible d’un site naturel d’une grande richesse ainsi que la disparition d’une composante importante de l’identité de Bretignolles-sur-Mer. Les répercussions d’un tel projet seront perceptibles plusieurs kilomètres autour du site et affecteront gravement le littoral Vendéen de manière définitive. Bien que des règlements soient définis pour encadrer ce type d’ouvrage, ces derniers semblent désappris par les décideurs.

Outre le risque environnemental, les infrastructures en place sont exposées aux risques sismiques des opérations de minages par explosifs. Des manœuvres sources de fortes vibrations et mouvements de terrain qui peuvent entraîner une rupture des fondations, des réseaux d’assainissement et d’eau courante. Tous ces risques se doivent d’être maitrisés afin de ne pas impacter le patrimoine foncier des habitants et de la commune.




Un budget mal estimé

L’estimation budgétaire du projet, à savoir 30M euros, a grandement était sous-estimée. Ne serait-ce que sur l’aménagement, le prix d’un tel ouvrage varie du simple au quadruple, pouvant rapidement faire grimper l’addition. Pour simple exemple, les opérations de minages représentent en temps normal 1% à 2% du budget total. Dans le cas présent, au vu de l’ampleur du projet qui demande le traitement de plusieurs dizaines de milliers de m3, on estime ce coût à 10% du budget total. Une estimation du budget qui traduit un manque de cohérence et de vision de la part de la municipalité sur la réelle ampleur de ce projet.


Une décision précipitée

L’obstination et la précipitation de la municipalité traduisent une inconscience totale de la complexité d’un tel ouvrage et rendent, de facto, l’équipe municipale responsable de négligences envers leurs administrés, leur patrimoine et les communes limitrophes.

Aujourd’hui Surfrider Foundation Europe va attaquer les autorisations délivrées par le Préfet afin de demander leur annulation. Une démarche qui doit mettre en lumière ce projet mal conçu, mal estimé, mal dérisqué et totalement injustifié afin de préserver ce qui doit l’être et construire l’avenir du littoral Vendéen dans le respect de l’environnement et en bonne intelligence.

Articles similaires

23/08/19

Pré-sommet du G7 : promesses tenues pour le Pavillon Océan de Surfrider Foundation Europe

Du 20 au 23 août, Surfrider organisait en amont du Sommet du G7 à Biarritz le Pavillon Océan.

lire l'article
14/08/19

Océan et Climat : l’économie maritime à l’épreuve de la transition écologique

Du 20 au 23 août, Surfrider organise en amont du Sommet du G7 à Biarritz le Pavillon Océan.

lire l'article

nos valeurs

PASSION

La passion des océans, du littoral et des plaisirs qu’ils procurent anime toute personne qui porte Surfrider et guide l’action de l’organisation.

PARTAGE

Surfrider s’ancre dans la valeur du partage et de la participation par l’inclusion et la diversité.

RESPECT

Surfrider recherche une relation harmonieuse entre l’humain et la nature.