Une journée historique dans la lutte contre la pollution plastique

21/12/18

Aux premières heures, mercredi 19 décembre, l'Union européenne a conclu un accord historique visant à lutter contre la pollution plastique de nos rivières, nos plages et nos océans. Les amendements convenus ciblent les principaux objets retrouvés sur les plages européennes et font de l'UE la première région à adopter un ensemble ambitieux de mesures, y compris des interdictions, visant à réduire les plastiques à usage unique.

Une grande victoire pour Surfrider après plus de 10 ans de campagne

utilisés que sur une très courte période, quelques minutes à peine, mais peuvent persister et nuire à notre environnement pendant des siècles. On estime qu'ils représentent 80% de la pollution marine !


© @beccalovesart ⁣


À travers le programme Initiatives Océanes et ses campagnes contre les plastiques à usage unique telles que "Ban the Bag" ou "Reset Your Habits", Surfrider Europe sensibilise chaque année des milliers de personnes à la pollution plastique, et plus particulièrement aux plastiques à usage unique en proposant des solutions alternatives afin de les éliminer de notre quotidien.


Surfrider Foundation Europe mesure et contrôle également la quantité de plastique à usage unique retrouvé sur les plages et dans l'océan depuis des décennies et a grandement contribué à sensibiliser les citoyens et les décideurs sur la question, créant ainsi les bases pour l'adoption de ces nouvelles mesures ambitieuses.


Aujourd'hui, nous sommes très fiers de constater que le travail de nos équipes et de nos bénévoles, du terrain jusqu'aux plus hautes institutions européennes au fil des années a grandement porté ses fruits.

Un accord historique sur des points cruciaux

L'accord conclu entre le Parlement européen, le Conseil européen et la Commission européenne, comprend l'interdiction des couverts et assiettes en plastique à usage unique, des pailles, des agitateurs, des coton-tige et tiges à ballon. Elle interdit également les récipients pour aliments et les gobelets en polystyrène expansé, et les plastiques oxodégradables, particulièrement nocifs pour l'environnement. Ces interdictions s'appliqueront à travers l'UE à partir de 2021.







Pour les bouteilles en plastique, "pollueur en série" de nos plages et de l'océan, plusieurs nouvelles règles ont été adoptées : le bouchon des bouteilles devra être attaché et celles-ci devront contenir au moins 30% de matériau recyclé. Egalement, 90% des bouteilles devront être collectées séparément d'ici 2029, par exemple par la mise en place de consignes demandées par Surfrider Europe.


Également, les nouvelles lois visent à tenir les producteurs de plastiques à usage unique, de cigarettes et d'équipement de pêche, responsables des impacts environnementaux de leurs produits en les obligeant à couvrir les coûts de gestion des déchets, de nettoyage et sensibilisation. Cette mesure devrait inciter les producteurs à modifier la conception de leurs produits pour les rendre plus durables.


SFE salue les règles européennes adoptées aujourd'hui, qui constituent un grand pas en avant dans la lutte contre la pollution plastique, mais avertit qu'elles n'auront un impact important que si elles sont pleinement appliquées par les gouvernements de l'UE et vont de pair avec le développement des alternatives réutilisables et des modifications des modes de production et de consommation.

Articles similaires

22/05/19

L’UE et l’océan, 2014-2019 : bilan mitigé mais prometteur

Surfrider dresse le bilan des actions de l'UE en faveur de l'océan au cours du mandat 2014-2019.

lire l'article
17/05/19

Surfrider se dresse contre le projet portuaire de Matosinhos

Les Surfrider Coastal Defenders et notre antenne de Porto se mobilisent contre un projet d'aménagement s...

lire l'article

nos valeurs

PASSION

La passion des océans, du littoral et des plaisirs qu’ils procurent anime toute personne qui porte Surfrider et guide l’action de l’organisation.

PARTAGE

Surfrider s’ancre dans la valeur du partage et de la participation par l’inclusion et la diversité.

RESPECT

Surfrider recherche une relation harmonieuse entre l’humain et la nature.